Les voitures à hydrogènes fonctionnent grâce à une pile à combustible alimentée en hydrogène couplée à une batterie. Leur principal atout sur les voitures électriques est leur autonomie. Toutefois, elles sont un marché ultra minoritaire en raison du peu de stations de recharge.


De plus en plus de constructeurs automobiles proposent des voitures à hydrogène. Voici un petit résumé de leurs caractéristiques. Notez que Wikipedia propose une liste, mais elle m’a l’air assez bancale (ex: le premier modèle présenté comme “commercial” n’a en fait pas dépassé le stade de prototype ..)

Si vous voulez approfondir l’intérêt écologique de l’hydrogène, vous pouvez consulter ma synthèse “Hydrogène : l’énergie de l’avenir ?“.

Le marché en général

Ecologiquement, le problème de la production de l’hydrogène, qui produit énormément de CO2, rend discutable le fait de créer de nouveaux usages de l’hydrogène. On est potentiellement en face d’une “fade” qui s’éteindra dès que le grand public sera sensibilisé et que les Etats cesseront de subventionner ..

La comparaison avec les véhicules électriques est très difficile, même si les véhicules à hydrogène se démarquent encore par une meilleure autonomie.

Notez que le marché est notamment limité par le nombre de bornes en Europe (23 en 2017, 180 courant 2020) et le prix de l’hydrogène:

  • autour de 10-12€/kg.
  • 16.5$/kg en Californie
  • Renault conseille de compter 15€/kg.

Hyundai

L’entreprise coréenne a proposé sa première voiture à hydrogène, le SUV ix35/Tucson FCEV en 2013. Il y avait eu en 2000 un prototype de Hyundai Santa Fe alimenté à l’hydrogène, mais il ne me semble pas qu’il ait dépassé ce stade.

Depuis 2017, c’est son modèle Nexo. Pour aller plus loin, vous pouvez consulter notre article sur les voitures à hydrogène Hyundai.

Toyota

La Toyota Mirail commercialisée en 2014 a eu un certain succès. Pour aller plus loin, vous pouvez consulter notre article sur les Toyota Mirail.

Honda

Honda propose la Honda clarity fuel cell depuis 2016-2017. Elle succède à la FCX clarity.

Renault

Renault a développé sa technologie hydrogène en partenariat avec Symbio, filiale du Groupe Michelin, à partir de 2014.

Le constructeur français propose 2 utilitaires :

Mercedes

Mercedes avait diffusé un modèle entre 2018 et 2020, mais a préféré s’arrêter et renoncer à l’hydrogène. Pour plus de détails, vous pouvez lire notre article sur la Mercedes GLC F-Cell.

Volkswagen

Volkswagen a fait une croix sur l’hydrogène et préfère se concentrer sur les véhicules électriques. J’explique dans cet article pourquoi Volkswagen dit non à l’hydrogène.