fbpx

Résumé : L’utilité des circuits courts n’est pas claire sur le plan logistique-écologique, mais ils ouvrent des perspectives, sur le plan éco-social (tant au sens d’écologique que d’économique), très intéressantes.


Lorsqu’on parle de circuits courts, on pense tout d’abord à la dimension environnementale : réduire la distance entre le producteur et le consommateur, tant en termes d’intermédiaires que de kilomètres, diminuerait les émissions de CO2 liées au transport de l’alimentation.

Toutefois, c’est en fait discutable et il y a de nombreuses autres dimensions des circuits courts qui rendent ces derniers intéressants.

On attribue généralement aux circuits courts plusieurs bénéfices pour la société. Ils auraient un enjeu :

  • environnemental : raccourcir la chaine d’approvisionnement diminuerait les gaz à effets de serre liés au transport de nourriture.
  • sanitaire : les productions locales seraient plus “sures” et saines que celles venant de lointain pays.
  • économique : améliorer la rémunération des agriculteurs. Logiquement, moins d’intermédiaire veut dire moins d’acteurs à rémunérer, donc plus d’argent pour le producteurs pour un prix moins élevé au consommateur. (pour une démonstration de cet effet dans le Limousin, voir cet article)
  • relationnel, créant du lien entre producteurs et consommateurs.

Notez toutefois qu’il y a une limite importante à tous ces impacts : seule une petite partie de la production agricole se consomme directement. L’essentiel (petits pois, betteraves sucrières, blé, orge, maïs, etc.) doit être usiné avant d’être consommé. Dites vous que même les moules doivent passer par une usine (pour les laver) !

Un intérêt sanitaire discutable

Je n’ai pas connaissance d’études démontrant que le nombre d’intermédiaires ou la distance de l’origine de la nourriture ait un impact sanitaire.

On peut envisager que ce soit un facteur facilitant la diffusion de pandémies, mais je n’ai pas d’éléments sur le sujet.

Un intérêt environnemental ambivalent

Les avantages environnementaux seraient principalement d’ordre logistique : en réduisant la distance entre le consommateur et le producteur, on diminuerait la consommation de carburant associée.

La réalité n’est toutefois pas si simple : les économies d’échelles liées au transport peuvent être énormes. Transporter un aliment dans un container sur 10 000km est potentiellement moins polluant que de le transporter sur 100km.

En outre, il faut aussi compter le déplacement du consommateur: il ira probablement aussi au supermarché. Cela veut dire qu’au lieu d’aller faire ses courses à un seul endroit, il ira les faire à deux endroits. C’est une consommation de carburant à ne pas négliger vu son échelle (chaque foyer, une fois par semaine en général).

Il y a néanmoins d’autres intérêts écologiques, qui sont eux clairement intéressants :

  • Inciter à consommer des légumes de saison: les consommateurs sont contraints par les légumes disponibles, ils consomment donc mécaniquement plus de légumes de saison, ce qui est de très loin le plus intéressant sur le plan environnemental.
  • Favoriser les pratiques d’agroécologie: les consommateurs auront tendance à davantage valoriser les pratiques agroécologiques si elles se passent à côté de chez eux.

Nous détaillons la question dans la page sur l’impact environnemental des circuits courts.

L’intérêt économique et social

L’autre gros intérêt des circuits courts serait qu’ils amélioreraient la rémunération des producteurs. Encore une fois, les économies d’échelle rendent les choses plus complexes. En effet, vendre les produits suppose la présence … d’un vendeur ! Il faut aussi un local, répondant potentiellement à des normes d’hygiène strictes. Bref, ce n’est pas simple.

Au final, on estime tout de même que les circuits courts sont favorables aux agriculteurs.

Il y a aussi une dimension souvent trop négligée : l’aspect humain. En effet, le contact humain peut faire défaut dans l’agriculture, qui est une activité parfois très solitaire. Les circuits courts “en direct” ont une dimension relationnelle qui peut être importante.

Pour aller plus loin, voir notre page sur les enjeux sociaux des circuits courts.

Bibliographie: