Capital et Ynsect

Capital et Ynsect

Les fermes d’insectes ont le vent en poupe. Tellement, que Capital leur a dédié un article très intéressant dont je vais vous synthétiser les points importants.

  • Il y a un engouement certain des investisseurs: Ynsect a levé 220 millions d’euros et Innovafeed 140. Agronutris aurait également levé des sommes importantes pour financer une usine à Rethel.
  • Il y a besoin de nouvelles sources de protéines pour alimenter le bétail et l’aquaculture, et ainsi limiter la surpèche et la déforestation. La production d’insectes a un faible impact écologique, ces derniers pouvant consommer des déchets agricoles et des ordures ménagères.
  • L’usine d’Innovafeed à Nesle, dans la Somme, est accolée à une amidonnerie et une centrale à bois, pour des échanges d’économie circulaire.

“La première lui envoie ses résidus – de la vinasse et du son de blé – via une sorte d’aqueduc, ce qui permet d’économiser 12.000 rotations de camions par an. C’est de cette mixture que se nourrissent ses larves. De la seconde, il capte l’énergie fatale, autrement dit la chaleur qui se serait de toute façon envolée dans l’atmosphère. Cela lui permet de chauffer son usine, à 28 degrés dans certaines salles.”

Cette usine produirait

  • 15.000 tonnes de poudre protéinée pour la nourriture des poissons et des crevettes
  • 5.000 tonnes d’huile pour l’alimentation des volailles
  • 80.000 tonnes d’engrais

Ces protéines pour animaux, coutant entre 1500-2000€ la tonne de protéines à produire, seraient plus chères que le soja (qui se vendrait autour de 1000€), mais auraient une “une belle carte à jouer” face aux farines de poisson, qui se vendent autour de 2400€. [Notez que Capital compare ici un prix de production à un prix de vente et reste donc assez dans l’hypothétique]

  • Innovafeed utiliserait des larves de mouche-soldat noir, alors qu’Ynsect utiliserait des larves de scarabée.
  • Ces entreprises vont mouvoir un écosystème. Par exemple, NextAlim se spécialise dans la reproduction des mouches.
  • Alpha Chitin utilise des mouches soldat pour en extraire la chitine et aurait levé 12 millions d’euros.