Gen Hy: l’électrolyse à membrane échangeuse d’anions

You are currently viewing Gen Hy: l’électrolyse à membrane échangeuse d’anions

Gen Hy est une entreprise française développant des membranes échangeuses d’anion (AEM, anion exchange membrane).


Histoire de Gen-Hy

Gen-Hy est une filiale de la société FlexFuel Energy Development, société de décalaminage de moteur par injection d’hydrogène. Elle a été lancée le 8 avril 2019 suite à 5 ans de recherche en partenariat avec des laboratoires français et l’appui de la DGA (Direction Générale de l’Armement). Ce programme, Hy Motor, permettait d’appliquer cette technologie de décalaminage aux moteurs de navire grande puissance.

Elle est dirigée par Sebastien Le Pollès.

Une première unité de production d’une valeur de 2.5 millions d’euros, pouvant produire jusqu’à 480m² de membranes par an, ainsi que des “stacks” (ensembles de membranes et d’électrodes).

L’entreprise a annoncé en mai 2022 va investir 15 millions d’euros dans une usine de 8000m² à Montbéliard dans le Doubs. Celle-ci produirait des électrolyseurs complets d’une puissance entre 50kW et 4MW, devenant le 5e producteur français après McPhy, Elogen, John Cockerill et Genvia. Les dossiers de demande de subvention sont en cours.

Les membranes échangeuses d’anion Gen-Hy

La technologie des membranes échangeuses d’anion consiste à produire de l’hydrogène par électrolyse de l’eau grâce à une solution de potasse, qui va imbiber une membrane étanche au gaz. Cet électrolyte permet

Leur performance atteindrait plus de 85%, soit 4.25kWh par Nm3 d’H2 produit, sans consommer de métaux rares.

[Réserve: d’après ce que j’ai lu, les rendements d’électrolyse basse température, PEM ou alcaline, sont plutôt autour de 55-60% et l’article scientifique que j’ai lu présente la technologie AEM comme moins efficace que ces dernières. Ce taux semble donc à vérifier.]

Il prévoit d’emmener le prix de l’hydrogène jusqu’entre 4 à 7 euros du kilogramme.

Les produits commercialisés par Gen-Hy :  Hy-Cube

Gen-Hy commercialise ses membranes, mais aussi des unités de production modulaires sous forme de containers: le  Hy-Cube. Le modèle de 20 pieds de long pourrait produire 210kg d’hydrogène par jour, pouvant atteindre 270kg avec une option.

[Rq: il y a un problème d’unités dans leur présentation “The HY-CUBE® system is capable of producing up to 30 megawatts of highly pure hydrogen gas annually.” : le MW est une unité de puissance, pas un volume de production ou une quantité d’énergie]

L’ensemble serait coordonné par un logiciel développé par Ineris.