Le parc éolien américain: les éoliennes aux États-Unis

L’énergie éolienne, avec les autres énergies renouvelables, s’est considérablement développé dans le monde ces dernières années. Ici nous allons vous présenter un aperçu des parcs éoliens onshore (terrestre) et offshore (marin) des États-Unis.

Le parc éolien onshore aux États-Unis

Les principaux parcs éoliens

  1. Parc éolien de Alta Wind Energy Center (Californie) : Ce parc éolien est situé dans le comté de Kern et dispose d’une capacité installée de 1 548 MW. Il est composé de plusieurs projets éoliens qui fonctionnent depuis 2011.
  2. Parc éolien de Roscoe (Texas) : Situé à 45 miles à l’ouest d’Abilene, ce parc éolien a une capacité installée de 781 MW et comprend 627 turbines. Il a été achevé en 2009 et est l’un des plus grands parcs éoliens du pays.
  3. Parc éolien de Shepherds Flat (Oregon) : Ce parc éolien est situé près de la ville d’Arlington et a une capacité installée de 845 MW. Il est composé de 338 turbines éoliennes et fonctionne depuis 2012.

Projets éoliens terrestres en cours

  1. Projet éolien de Frontier Windpower II (Oklahoma) : Ce projet développé par Duke Energy Renewables prévoit l’installation de 350 MW de capacité éolienne supplémentaire, s’ajoutant aux 225 MW existants du parc éolien Frontier Windpower.
  2. Projet éolien de Green River Wind Farm (Illinois) : Ce projet, développé par Geronimo Energy, prévoit l’installation de 200 turbines pour une capacité totale de 400 MW.

Répartition régionale

La répartition des parcs éoliens aux États-Unis est principalement influencée par les conditions météorologiques et géographiques. Le Midwest et les Grandes Plaines sont des zones idéales pour l’énergie éolienne en raison de leurs vents soutenus et de leurs vastes étendues de terres plates. Le Texas, l’Oklahoma, le Kansas et l’Iowa sont parmi les États ayant la plus grande capacité éolienne installée. D’autres régions, telles que la Californie et l’Oregon, ont également une capacité éolienne importante en raison de leurs conditions géographiques et climatiques favorables. Les politiques énergétiques et les incitations fiscales au niveau des États jouent également un rôle dans la répartition des parcs éoliens à travers le pays.

Le parc éolien offshore américain

Le parc éolien offshore aux États-Unis est en cours de développement, avec quelques projets déjà opérationnels et d’autres en préparation.

Principaux parcs éoliens offshore aux Etats-Unis

  1. Parc éolien de Block Island (Rhode Island) : Ce parc éolien, situé au large des côtes de Block Island, est le premier parc éolien offshore aux États-Unis. Il dispose d’une capacité installée de 30 MW et est composé de 5 turbines. Le parc éolien de Block Island est opérationnel depuis décembre 2016.

Projets éoliens marins en cours

  1. Vineyard Wind (Massachusetts) : Ce projet, développé par Avangrid Renewables et Copenhagen Infrastructure Partners, prévoit l’installation de 84 turbines pour une capacité totale de 800 MW. La construction du projet a commencé en 2021, et la mise en service est prévue pour 2023.
  2. South Fork Wind (New York) : Ce projet développé par Ørsted et Eversource prévoit l’installation de 12 turbines pour une capacité totale de 132 MW. La construction devrait débuter en 2022, et la mise en service est prévue pour fin 2023.
  3. Coastal Virginia Offshore Wind (Virginia) : Ce projet, développé par Dominion Energy, prévoit l’installation de 180 turbines pour une capacité totale de 2 640 MW. La construction devrait débuter en 2024, et la mise en service est prévue pour 2026.

Répartition régionale

La répartition des parcs éoliens offshore aux États-Unis est principalement influencée par les conditions météorologiques, géographiques et la proximité des centres de consommation d’énergie. La côte est des États-Unis, en particulier la région de la Nouvelle-Angleterre, offre des conditions favorables pour le développement de l’énergie éolienne offshore, avec des vents soutenus et des fonds marins relativement peu profonds.