fbpx

Tryon est une startup française proposant un système de méthanisation à petite échelle, pour une valorisation des déchets organiques plus locale.

Jimmy Colomies, l’un des fondateurs, a accepté de répondre à quelques-unes de nos questions. Un très grand merci à lui \o/

solution Tryon

Quels sont les enjeux environnementaux auxquels Tryon répond ?

Les biodéchets (restes alimentaires) représentent l’équivalent de 1/3 de notre production de déchets ménagers et professionnels soit environ 20 Mt/an. Ces déchets sont composés à 80% d’eau et de matière organique provenant des productions agricoles. Ils sont pourtant encore massivement collectés avec le reste des ordures ménagères pour être transportés vers des sites de destruction par enfouissement ou incinération, ce qui dans leur cas, ne fait aucun sens économique environnemental ou social.

Deux règlementations existent pourtant pour y remédier :

  • Le Grenelle 2 de l’Environnement impose depuis 2016 un tri sélectif en vue d’une valorisation pour tous les acteurs professionnels produisant au-delà de 10t/an.
  • La Loi Transition Énergétique généralise la mise en place de cette obligation d’ici le 1er janvier 2024 à tous les acteurs, jusqu’aux particuliers, sous la responsabilité des pouvoirs publics.

Les solutions de valorisation actuelles sont plutôt des solutions à « grande échelle », qui sont adaptées au gros producteurs (agriculteurs, industriels agro-alimentaire…) dont les déchets sont localisés et massifiés, mais moins aux petits producteurs nouvellement concernés qui sont répartis sur l’ensemble du territoire. En effet, cela nécessite de passer par une collecte longue distance, couteuse et impactante.

Que propose Tryon ?

Notre solution est une unité standard et modulaire de méthanisation à petite échelle des biodéchets afin de les valoriser localement pour réduire la logistique de collecte associée. La solution peut ainsi réduire les coûts de collecte de près de 50% pour un coût de traitement similaire.

Solution tryon

Quelle valeur ajoutée apportez vous à vos clients ?

En plus de la valeur ajoutée principale économique, les avantages de notre solution pour les cibles que sont les opérateurs de déchets privés comme publics (syndicats de déchets, communes, agglomérations…)  sont :

  • Simplicité et rapidité : avec des unités préfabriquées ne nécessitant que peu de travaux (simple dalle) et mises en place en 1 ans au lieu de 4 à 8 ans pour des unités « grande échelle » classiques.
  • Personnalisable et évolutif : le caractère standard et modulaire permet de sélectionner les fonctionnalités désirées et de faire évoluer la capacité de traitement dans le temps en fonction des besoins du territoire face à la mise en place du tri sélectif, de 1000 à 8000 t/an.
  • Acceptabilité accrue : avec une conception permettant de réduire voire supprimer toutes les nuisances potentielles (visuel, trafic, odeurs, risques…)
  • Clé en main : avec une offre complète depuis le développement projet, son financement, puis son exploitation et maintenance.

Est-ce que vous avez identifié des concurrents ? Si oui, quels avantages concurrentiels vous en distinguent ?

Deux principaux concurrents existent aujourd’hui, les anglais SEAB et les français Bee&Co qui proposent des solutions à plus petite échelle. L’avantage concurrentiel de notre solution est double :

  • Une échelle permettant de fournir toutes les fonctionnalités indispensables avec un modèle économique plus intéressant et répondant aux besoins de l’ensemble des acteurs d’un territoire
  • Une solution entièrement clé en main

Qu’est-ce qui vous empêche, actuellement, d’occuper complètement votre marché ?

Nous avons aujourd’hui avant tout besoin de visibilité, notamment auprès des collectivités qui ne connaissent pas forcément cette nouvelle échelle. Nous sommes pour cela en train de déployer une première référence dans les Yvelines qui va notamment gérer les biodéchets des 116 collèges du département afin de démontrer l’intérêt du schéma circulaire et du modèle économique, les aspects techniques ayant déjà été validés sur différents prototypes.


Voici quelques articles à leur propos :


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *