fbpx

Sterblue propose une solution de smart maintenance des infrastructures électriques.

Le CEO, Geoffrey Vancassel, a très gentiment accepté de répondre à nos questions.

Quels sont les enjeux environnementaux auxquels Sterblue répond ?

De part un monitoring plus performant d’actifs critiques comme les réseaux électriques ou les éoliennes, nous permettons de réduire les risques de part une anticipation des dommages potentiels. Par exemple une attache d’isolateur électrique défectueuse sur un réseau de distribution peut amener à la chute d’une ligne et à des dommages graves pour les biens, les personnes et l’environnement. Les feux de Californie en 2018 déclenchés par PG&E ont rejeté 15% des émissions annuels de CO2 de toute la Californie. 

Quelle solution propose Sterblue ?

Sterblue développe la plateforme centrale d’inspection d’infrastructure. Nous avons trois composantes majeures à notre solution. Tout d’abord nous bâtissons les outils permettant de capturer facilement de la donnée de qualité, nous avons commencé par les drones en proposant notre logiciel de navigation automatique en 3d autour des infrastructures complexes.

Ensuite nous organisons la donnée en un unique modèle permettant de travailler avec de multiples clients et surtout d’entrainer notre intelligence artificielle de manière scalable, sans ré-entrainement lourd et chronophage à chaque nouveau client et type d’infrastructure. Finalement grâce à ce modèle de données structuré nous sommes capable de proposer une grande diversité d’analytics et reporting à nos clients. 

Quelle valeur ajoutée Sterblue apporte à ses clients ?

Déployabilité et modularité sont des notions clés de notre proposition de valeur. Nous proposons une offre purement logiciel permettant de voler automatiquement avec des drones sur étagère et l’app mobile Sterblue. Nos concurrents conçoivent eux même leurs drones avec un grand nombre de capteurs spécifique. Cela nous permet de déployer un client partout dans le monde en quelques minutes, l’accès au traitement de donnés est également ensuite grandement facilité. Le dernier client déployé en date était au … Japon depuis … la France!

Le deuxième aspect est une grande modularité de notre solution. Nos client , bien que manageant des infrastructures similaires ont des processus de travail extrêmement variable ce qui peut rendre extrêmement complexe la prise en compte de ces multiple exigences. Nous avons pris soin au sein de notre produit de bâtir de multiples “blocks” métier facilement configurable afin de répondre à ce besoin.

Et bien sur l’intelligence artificielle transpire tout au long des différentes étapes de notre plateforme afin de gagner entre 25 et 30% de temps au minimum sur l’ensemble du processus d’inspection et de gestion des actifs (détection de défauts & équipements, position précise des défauts, tri des images, etc. ).

Est-ce que vous avez identifié des concurrents ? Si oui, quels avantages concurrentiels vous en distinguent ?

Nous avons des concurrents qui aujourd’hui se sont majoritairement focalisés sur le hardware et le software. Nous avons aujourd’hui une approche exclusivement software qui nous permet d’avoir une déployabilité et une modularité très forte. Cela nous permet également d’être très bien connectés au sein d’un écosystème d’autres solutions clés dans l’asset management (ESRI, SAP, etc.)

Qu’est-ce qui empêche Sterblue, actuellement, d’occuper complètement son marché?

Excepté quelques energéticiens avancés, le marché commence  progressivement à voir les bénéfices de solutions logiciels intégrées permettant de mieux gérer leurs actifs. L’éducation des trois dernières années que nous avons mené avec les business cases bâtis avec quelques grands clients commencent à porter ses fruits.  Nous voyons une net progression des initiatives en ce sens dans le monde. Sterblue travaille aujourd’hui dans 16 pays et 4 continents. 

Catégories : Storage & Grid

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *