fbpx

Nous n’avons plus le temps de regarder ailleurs. Alors que la société est avertie depuis plus de 40 ans, les progrès sont infinitésimaux : le consumérisme est toujours au centre des vies et on se dirige vers l’effondrement de plus en plus vite.

En même temps, le secteur est hyperfragmenté : les scientifiques font de la science, les militants du militantisme, les startups du commercial, chacun reste fondamentalement dans son coin. Cela aboutit à des solutions toujours partielles et très imparfaites. Facile de s’étonner, ensuite, que rien ne marche !

Tout est interconnecté. Par exemple, on ne peut pas comprendre la question des pesticides sans connaitre l’économie de l’agriculture, l’agronomie, les agriculteurs eux-mêmes et la structure du marché agricole. De même, une solution concernant l’agriculture qui ne prendrait pas en compte les intérêts des agriculteurs n’aurait aucune chance d’être efficace et/ou pérenne.

C’est pour cela que je souhaite rassembler la greentech, même les acteurs qui n’ont pas conscience d’y avoir un rôle et de pouvoir apporter leur pierre à l’édifice (agronomes, ingénieurs, syndicats paysans, PME …).

Objectif rassembler la Greentech

Rassembler la greentech suppose trois grands axes :

  • Reconstruire le dialogue. Cela passe par le blog collaboratif, qui permettra à des postures diamétralement opposés de se cotoyer et de rompre les “bulles de filtre“. Cela passera également par l’organisation d’événements, notamment de type “mini-salons”/”mini-forums”.
  • Dégager les points sur lesquels il y a consensus et les points disputés. Cela se fera à travers les contenus des onglets “synthèses” et les “visions d’ensemble” du blog, qui s’inspireront des articles collaboratifs.
  • Créer des synergies entre les projets greentechs (mise en relation, management de partenariat, communication de groupe, etc.) pour les accélérer.

La feuille de route

Plus concrètement, cela se traduira à la fin par des synthèses open source approfondies sur tous les enjeux environnementaux, incluant toutes les questions annexes souvent occultées (les barrières réglementaires, les dimensions sociales, etc.) ; et sur tous les “types” de startups (ex: “agrégateur d’équipements et d’application agricoles”) en allant dans le détail de ce qui pose problème (ex: le fait que les gens fassent bien leur tri pour le recyclage) pour chacun.

Le blog collaboratif est une partie de Discover The Greentech. Il y aura également une dimension édition / librairie.

A court terme, voici les prochaines étapes

  1. Publier le livre présentant les startups greentech dans leur ensemble. Vous pouvez déjà en trouver les prémisses dans la partie du site sur le mapping.
  2. Creuser la première thématique spécifique, qui devrait porter sur les OGM et les biocides, avec l’aide d’agronomes, d’agriculteurs et de chercheurs en biodiversité
  3. Créer un cours présentant la greentech et les applications concrètes de cette connaissance.

Un blog collaboratif

L’idée de DiscoverTheGreentech est de proposer une vision globale à la fois des enjeux et des solutions.

Par exemple, une large part de la demande de viande étant drivée par les parties nobles, il est possible que les burger végétaux type impossible food aient un rôle éducatif (“tu vois, tu n’as pas besoin de consommer de la viande”) plutôt qu’un effet de substitution. Il faut rapprocher les solutions des problèmes auxquels elles veulent répondre. Voilà l’article sur le sujet : l’impact environnemental de l’élevage.

C’est une démarche originale à plusieurs points de vue :

  • le ton qui est dans une logique de collaboration et de partage (je suis parfaitement enclin à préciser ou revenir sur quelque chose si on me fournit des éléments probants), pas celle d’un “sachant” qui prodigue ses lumières sur le monde (posture très répandue dans le milieu).
  • la démarche, à la fois scientifique et business, sans rejeter le militant (qui reste une variable à prendre en compte et auquel il est nécessaire de répondre)
  • la globalité de l’approche, visant l’ensemble des enjeux et l’ensemble des solutions

Pour rassembler et recréer le dialogue, le blog est collaboratif. Cela veut dire que

  • vous pouvez être publiés si vos articles correspondent à la ligne éditoriale (ils doivent être intéressants, sourcés et dans le thème)
  • je prendrais en compte les commentaires et que vous pouvez contribuer à l’écriture des articles.
  • Vous pouvez proposer que je vous interviewe sur un domaine qui est important pour vous. Actuellement (03/07), vous êtes 29 à m’avoir proposé votre aide.

Ce serait aussi génial si vous parliez de Discover The Greentech autour de vous et partagez les grands travaux (livre blanc, synthèses …). Si vous connaissez une startup, vous pouvez par exemple la prévenir qu’elle a droit à un article gratuit où elle peut se présenter en 5 questions (Exemple). Je sélectionnerai les startups dont je parlerai dans les livres en priorité parmi celles qui auront répondus ;).

Voilà et si vous voulez m’aider où être tenu informés, vous pouvez m’envoyer un mail à alexandre.baumann@discoverthegreentech.com ou par ce formulaire.

Merci d’avance 🙂