Carbios : le recyclage enzymatique au service de l’économie circulaire

You are currently viewing Carbios : le recyclage enzymatique au service de l’économie circulaire
  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Startups

Carbios est une PME française de biotechnologie développant un procédé permettant de dégrader spécifiquement les plastiques PET (polyéthylène téréphtalate). Elle a notamment cofondé Carbiolice et participe au projet Whitecycle.

Carbios: une PME française de biotechnologies

Carbios a été fondée en 2011 par Jean-Claude Lumaret et Philippe Pouletty (en tant que directeur de Truffle Capital).

En 2012 est lancé un projet de recherche et développement “Thanaplast” associant à Carbios plusieurs partenaires académiques et industriels (le CNRS, L’INRA, TWB, l’Université Poitiers, Deinove, Limagrain et le Groupe Barbier).

En 2013, l’entreprise est introduite en bourse, parvenant à lever 14.15 millions d’euros.

En 2016, l’exploitation du procédé enzymatique recherché est confiée à une joint-venture, créée pour l’occasion par Carbios, Limagrain Ingrédients et le fonds d’investissement SPI « Société de projets industriels » opéré par Bpifrance, Carbiolice.

Emannuel Ladent est nommé en 2021 comme directeur général, remplaçant le fondateur Jean-Claude Lumaret, qui est parti à la retraite.

L’entreprise a maintenant 85 employés. Son résultat net est évidemment déficitaire, vu qu’elle est encore à un stade de recherche et développement (-6 145 600€ en 2020), elle génère tout de même du chiffre d’affaires (1 346 100€ en 2020).

La technologie de Carbios: les enzymes pour traiter le plastique

La première bouteille issue du biorecyclage enzymatique de plastiques est produite en 2019. Elle est composée entièrement d’acide Téréphtalique purifié (rPTA). Les premières issues de déchets textiles arrivent en 2020.

En 2020, c’est la consécration scientifique: leur procédé, cosigné par les scientifiques de Carbios, est publié par Nature :

Tournier, V., Topham, C.M., Gilles, A. et al. An engineered PET depolymerase to break down and recycle plastic bottles. Nature 580, 216–219 (2020). https://doi.org/10.1038/s41586-020-2149-4

Ils ont réussi, sur 10 heures à déplymériser par hydrolase 90% du PET exposé avec une productivité de 16.7g de terephthalate par litre d’eau et par heure, avec une concentration d’enzyme de 3mg par gramme de PET (0.3% donc).

Cette publication a fait bondir la valeur de son action, d’environ 6.9€ le 31/03/2020 à un maximum de 59.36€ le 15/02/2021.

Accomplissements et projets

Le 29 septembre 2021 est inauguré son premier démonstrateur industriel pour tester son procédé C-Zyme.

Carbios coordine le projet « LIFE cycle of PET » avec T.EN Zimmer GmbH (repolymérisation des monomères) et Deloitte (analyse de la performance environnementale). Le consortium se voit alloué en novembre 2021 une subvention européenne de 3.3 millions d’euros (dont 3 pour Carbios).

Son directeur scientifique, le Professeur Alain Marty , a reçu un prix récompensant les scientifiques s’étant distingués dans la biocatalyse, le prix Biocat, en 2022. Il l’a reçu lors du dixième Congrès international de la biocatalyse à Hambourg.

La startup lyonnaise vient de conclure un partenariat avec TechnipFMC, un grand groupe