Agronutris: élevage d’insectes pour l’alimentation

You are currently viewing Agronutris: élevage d’insectes pour l’alimentation
  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Startups

Agronutris est une startup développant l’élevage industriel d’insectes pour en faire de la nourriture et du fertilisant. Créée en 2011, elle a bouclé un tour de table de 50 millions d’euros auprès d’investisseurs en 2021.

Agronutris: l’élevage industriel d’insectes

L’entreprise toulousaine élève principalement des larves de mouche soldat noire (Hermetia Illucens).

Les insectes sont ensuite transformés en trois produits :

  • une farine, “ultra’in”, “produite à partir de larves de mouche soldat noire délipidées et déshydratées”, adaptée pour l’aquaculture et les animaux de compagnie.
  • de l’huile, “Liboost”, obtenue par “délipidation des protéines d’insectes”, riche en acide laurique, qui serait un acide gras saturé facilement digestible.
  • un engrais, “Fairtil”, issu des déjections des larves de mouche soldat noire et riche en macronutriments (azote, phosphore et potassium, NPK).

Ils ont également élevé de manière systémique le ver de farine (Tenebrio molitor) et le grillon (Gryllodes sigillatus), mais la mouche soldat noire étant plus compétitive. Les variables sont nombreuses, tant sur le plan de la biologie des insectes (accouplement, ponte, éclosion, croissance, métamorphose) que de la technique de leur environnement (température, hygrométrie, densité, dégagement gazeux, traitement de l’air).

Il serait intéressant d’avoir un bilant “input – output” pour mieux saisir l’intérêt écologique de cette démarche.

Le ver de farine pourrait néanmoins être produit pour l’alimentation humaine.

L’alimentation humaine

Le marché de l’alimentation humaine est beaucoup plus difficile à accéder. En effet, la réglementation est beaucoup plus stricte. La startup serait “la première entreprise autorisée en Europe à commercialiser des insectes en alimentation humaine”. (1)

Le second frein est la réticence psychologique. Celle-ci pourrait néanmoins être très faible face, par exemple, à de la farine ou à des produits transformés. Reste également à poser la question du prix.

Agronutris, l’entreprise

En 2012 a été autorisé dans l’Union Européenne les protéines d’insectes pour l’aquaculture et le petfood.

En 2015, ils ont obtenu la certification ISO 22000

En 2019, ils ont obtenu une subvention de 8.3 millions d’euros, qui a contribué au financement de leur première usine qui se situerait à Réthel.

Agrinutris a levé en septembre 2021

  • 50 millions d’euros auprès du fonds SPI, de Mirova, du Groupe Nutergia, du Crédit Agricole Nord-Est et du business angel Bertrand Jelensperger
  • 10 millions d’euros au titre du plan France Relance
  • 40 millions d’euros de prêts

Cette levée de fond permettrait de déployer deux unités industrielles qui pourraient convertir en insectes 280 000 tonnes de bio-résidus par an. La première, à Rethel dans les Ardennes, devrait voir le jour fin 2022. (1)

  • (1) https://www.usine-digitale.fr/article/agronutris-leve-100-millions-d-euros-pour-industrialiser-la-fabrication-de-produits-a-base-d-insectes.N1145947