Agriculture de précision: ce qu’en pense le ministre Allemand

Agriculture de précision: ce qu’en pense le ministre Allemand

Si vous lisez un peu ce blog, vous savez que l’agriculture de précision est un de mes sujets préférés. Le ministre allemand de l’Agriculture s’est récemment exprimé sur ce thème. Voici l’article qui rapporte ses propos et que nous allons synthétiser / commenter :

La numérisation de l’agriculture, une mission impossible ?

J’en retiens ces informations importantes :

  • Au sein du secteur agricole, par exemple, la numérisation n’en est qu’à ses balbutiements.
  • La numérisation serait souvent chère et il y aurait le problème de l’éclatement des solutions qui ne sont pas compatibles entre elles, ce qui diminue leur efficacité.
  • Il ne faudrait pas “numériser à tout prix.” L’effet de la numérisation n’est pas le même dans tous les secteurs. Il serait, par exemple, plus intéressant en élevage laitier qu’en culture de céréales.
  • La question de la possession des données récoltées pose problème : “les fabricants des dispositifs ? Les sociétés propriétaires des dispositifs ? Les agriculteurs qui utilisent les dispositifs ?”
  • Enfin, un des députés allemands, Rainer Spiering, considèrerait que l’absence de dispositifs pour inciter à la numérisation de l’agriculture est “un mystère”.

On a donc un discours à la fois très positif et nuancé du ministre allemand, ce qui est une belle surprise. Va-t-on enfin sortir de l’écologie politique façon Greenpeace ?

Enfin, nous apprenons dans cet article l’existence d’une initiative européenne de recherche agricole : l’ONG Euragri. C’est la coorganisation d’un de ses événements (les 2 et 3 décembre 2020) par le ministre allemand qui a été l’occasion de l’article d’Euractiv.